La Tribune des Élus de l’opposition

F. AUGIS rejette la mixité sociale :

sa politique du logement est très marquée à Droite !

Dans son entretien du 5 septembre, F. AUGIS précise sa « vision » de la ville.

Son projet vise à totalement transformer la sociologie de la ville en prônant seulement la construction de pavillons et d’immeubles de standing.

Bref, une ville qui exclut les plus modestes et ceux qui démarrent dans la vie.

Or, le logement social est essentiel pour permettre à nombre de Jocondiens d’être dignement logés. Il répond à de nombreuses réalités humaines et sociales : personnes isolées, actifs débutants, retraités ou salariés aux revenus modestes. Il s’agit d’un logement sur quatre dans notre ville et tout immeuble collectif n’est pas du logement social.

Il veut une « ville familiale » alors même que pour fonder une famille, un jeune couple attend souvent plusieurs années car dans un premier temps, il connaît les CDD, voire l’intérim et quand il décroche un CDI, il se situe souvent en bas de l’échelle des salaires.

Donc le jeune couple jocondien ne pourra pas être candidat au rêve de F. AUGIS : « le pavillon sur des terrains de 500 m² « !

Renoncer au logement social, c’est aussi ignorer la crise du logement en France et nier l’histoire et la réalité de la ville.

Le choix de F. AUGIS n’est pas la ville qui rassemble, mais la ville qui lui ressemble et ressemblera aux villes UMP voisines !

La Tribune des Élus de l’opposition

Rentrée scolaire :

visiter les écoles c’est bien,

respecter l’éducation nationale et les enseignants c’est mieux.

 

La presse locale a relaté la tournée des écoles de F. AUGIS à l’occasion de la rentrée scolaire.

Si la visite du maire en ce jour important est une tradition républicaine qu’il convient de respecter, il doit aussi s’agir d’une marque de respect pour l’éducation nationale, ses enseignants et les écoles de la ville.

Or nous n’oublions pas son courrier du 14 mars, il y a moins de 6 mois, où il indiquait pour manipuler les jocondiens à la veille des élections :

« vous le savez comme moi, malgré les dénégations de la gauche, de Philippe Le Breton la théorie du genre est présente dans les écoles jocondiennes« .

La direction académique avait vivement démenti ce propos.

Pour notre part, les nombreux investissements des plans écoles de ces 15 dernières années témoignent de notre priorité sans faille pour l’éducation des jeunes jocondiens.

Hier comme aujourd’hui, nous assurons les enseignants et les familles de notre ville, de notre soutien total et de notre profond respect.

Nous saluons également l’engagement du personnel municipal, des intervenants et des associations des parents d’élèves qui agissent au quotidien pour le bien être de nos enfants.

La Tribune des Elus de l’opposition

Budget supplémentaire : du saupoudrage, pas d’ambition !

Au Conseil Municipal du 30 juin, la majorité UMP/UDI a présenté son premier Budget Supplémentaire grâce à la bonne gestion de l’équipe précédente (3 millions €uro de résultat de 2013).

Sans ambition, ce Budget ne porte aucun investissement majeur, même si nous reconnaissons une utilité certaine à des travaux comme la réfection de la toiture de l’école de musique, les travaux de voirie et l’équipement en tableaux numériques de nos écoles publiques.

Sans priorité claire, il procède à un saupoudrage général avec de nombreuses dépenses et subventions diverses. Si nous soutenons la vitalité sans pareille de nos clubs sportifs, nous nous interrogeons sur l’utilité de différentes dépenses comme la refonte de la charte graphique (30 000 €), la hausse de l’indemnisation des élus (38 500 €), l’achat d’un véhicule de transport de personnes (46 000 €).

Bref, sans souffle et sans vision, ce budget supplémentaire reporte à demain les investissements et les projets nécessaires pour notre ville et le quotidien de ses habitants.