Les 80 ans du Front Populaire : une bouffée d’espérance

80 ans du Front populaireA l’heure où le parti socialiste se déchire, il est important de célébrer le 80 ème anniversaire du front populaire, coalition des socialistes, des radicaux et des communistes (même si ces derniers refuseront de participer au gouvernement) qui remportait les élections législatives le 3 mai 1936.

Moment fédérateur de la gauche, le Front populaire se traduit par une bouffée d’espérance, une embellie. Constitué, en réaction aux émeutes du 6 février 1934, conduites par les ligues d’extrême droite, ce regroupement des gauches s’unit autour d’un programme simple : « pain, paix, et liberté ».

En quelques semaines, dans un contexte de mouvement de grèves extraordinaires, le gouvernement fera adopter des réformes historiques : 40 heures, congés payés, conventions collectives, création des auberges de jeunesse… Autant de conquêtes sociales et culturelles qui marqueront une génération d’hommes et de femmes éprouvant le sentiment que désormais « l’avenir leur appartenait ».

Cette embellie sera de courte durée, rattrapée par les difficultés économiques et les menaces extérieures, mais le Front populaire associé à la figure de Léon Blum survit dans la mémoire collective, transmise de génération en génération, toujours vivante, même 80 ans après.

Commémorer ce moment fort de l’union de la gauche mythifiée n’obéit à aucune nostalgie mais incite à réfléchir à son actualité.